1. Accueil
  2. La saison 2020-2021

Évènements passés

septembre

19 août

Nous étions debout et nous ne le savions pas au Parc Montsouris

20h30 • 21h55

Retrouvez le Plateau 31-Compagnie Mack et les gars au Parc Montsouris les 18 et 19 août pour deux représentations de « Nous étions debout et nous ne le savions pas », d'après un texe de Catherine Zambon.

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

18 août

Nous étions debout et nous ne le savions pas au Parc Montsouris

20h30 • 21h55

Retrouvez le Plateau 31-Compagnie Mack et les gars au Parc Montsouris les 18 et 19 août pour deux représentations de « Nous étions debout et nous ne le savions pas », d'après un texe de Catherine Zambon.

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

11 juillet

Nous étions debout et nous ne le savions pas

17h00 • 18h25

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

Texte de Catherine Zambon, mis en scène par Stéphanie Chévara.

10 juillet

Nous étions debout et nous ne le savions pas

20h30 • 21h55

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

Texte de Catherine Zambon, mis en scène par Stéphanie Chévara.

4 juillet

Nous étions debout et nous ne le savions pas

20h30 • 21h55

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

Texte de Catherine Zambon, mis en scène par Stéphanie Chévara.

3 juillet

Nous étions debout et nous ne le savions pas (en présence de Catherine Zambon)

20h30 • 21h55

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

Texte de Catherine Zambon, mis en scène par Stéphanie Chévara.
En présence de Catherine Zambon.

27 juin

Nous étions debout et nous ne le savions pas

17h00 • 18h25

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

Texte de Catherine Zambon, mis en scène par Stéphanie Chévara.

26 juin

Nous étions debout et nous ne le savions pas

20h30 • 22h15

La représentation de « Nous étions debout et nous ne le savions pas » sera précédée d'une présentation d'extraits de « Rouler des pelles au néant » par Lucas Hérault.

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

Texte de Catherine Zambon, mis en scène par Stéphanie Chévara.

20 juin

Nous étions debout et nous ne le savions pas

17h00 • 18h25

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

Texte de Catherine Zambon, mis en scène par Stéphanie Chévara.
Recontre avec l'équipe artistique du spectacle à l'issue du spectacle.

19 juin

Nous étions debout et nous ne le savions pas

20h30 • 21h55

« Un jour, on se lève. On a 20 ans. On en a 50 ou 70 peu importe. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. Ceux qui s’assemblent. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant. Projet d’aéroport, usines à vaches ou à porcs, enfouissements de déchets hautement radioactifs… Ce texte rend hommage aux femmes et hommes qui s’engagent dans ces combats. »

Texte de Catherine Zambon, mis en scène par Stéphanie Chévara.

19 mars

Représentation professionnelle | Sublimes Idioties, les aventures de Nassreddine Hodja de la cie Va Sano

15h00 • 16h00

En résidence au Plateau 31 du 15 au 19 mars 2021, le compagnie Va Sano présentera une étape de travail de sa création Sublimes Idioties, les aventures de Nassreddine Hodja le 19 mars à 15h00.

Nasreddin Hodja pensait à voix haute :
— Comme le monde est mal fait ! Quand je veux faire un helva, si j’ai de la farine, je manque de sucre ; si j’ai du sucre, je manque de farine ; quand j’ai les deux, c’est moi qui n’ai plus envie de faire le helva !

6 mars

Représentation professionnelle | Le coeur à l’effort de Fatima N’Doye

15h00 • 16h00

Au prétexte d’une rupture, une femme revisite certaines de ses amours passées.

« Une pièce écrite et dansée sur la difficulté d’aimer, ou l’histoire d’une jeune femme qui multiplie les ruptures, croise des ex, son père absent et mythomane, son psy… Elle s’interroge sur sa capacité à s’attacher. Le cœur à l’effort, beau et drôle. » Le Parisien

Du 22 février au 6 mars

Résidence de Fatima N’Doye

16h30 – 18h00

Au prétexte d’une rupture, une femme revisite certaines de ses amours passées.
« Une pièce écrite et dansée sur la difficulté d’aimer, ou l’histoire d’une jeune femme qui multiplie les ruptures, croise des ex, son père absent et mythomane, son psy… Elle s’interroge sur sa capacité à s’attacher. Le cœur à l’effort, beau et drôle. » Le Parisien

Du 26 janvier au 5 février

Résidence Lucas Hérault | Cie des Devenirs – Rouler des pelles au néant

10h00 – 18h00

Rouler des pelles au néant, c'est l'histoire d'un artiste qui réalise qu'il est en train de réaliser le spectacle qu'il réalise. Lucas Hérault donne ici à voir - en direct - le processus même de la création : la multitude d'images, de sons, de mots, de pensées, de croyances qui habitent l'artiste lorsqu'il crée.

Rouler des pelles au néant tient davantage de l’accident que du récit, le mouvement qui l’anime est plus fébrile et fiévreux qu’implacable et héroïque. Le comédien bégaie, trébuche et sourit.

Du 21 au 22 janvier

Résidence Cie L’Ère de Rien – Volatile

10h00 – 18h00

Volatile, c’est l’histoire singulière de rencontres qui bouleversent la vie d’Ariane. Jeune femme et comédienne, elle évolue dans un drôle d’univers où cette question du désir de l’autre est cruciale : en dépendent entièrement l’existence sur scène du comédien et, par une curieuse analogie, la définition même de la personne en tant qu’être humain.

L’Ère de Rien, c’est un immense terrain de jeu où tout est à construire. Où nos impressions, nos peurs et nos désirs prennent le corps et la forme du théâtre ! Où nous racontons le monde qui nous entoure dans les limites du plateau avec ardeur, avec tendresse, avec humour. Où nous donnons la part belle à un théâtre artisanal, vivant, musical et à un rapport de jeu direct entre acteurs et spectateurs.

Comment se construit un être humain bouillonnant de rêves aussi grands que ses peurs ? C’est l’axe qui oriente les spectacles mis en scène par Leslie Mitéran, depuis la formation de la compagnie en 2012.

Du 11 au 15 janvier

Résidence Cie L’Ère de Rien – TTT ou Toutes les étoiles naissent d’une histoire d’amour

10h00 – 18h00

TTT est construit au plateau, à partir d’improvisations d’après les mythes grecs
De la création de la Terre et de la voûte céleste (Gaïa et Ouranos)
De la grande et de la petite ourse (Zeus et Callisto)
De la couronne boréale (Aria et Dionysos)
Du verseau (Prométhée)
De la vierge (Perséphone, les quatre saisons)
Du scorpion (Orion)
Et de Cassiopée.

L’Ère de Rien, c’est un immense terrain de jeu où tout est à construire. Où nos impressions, nos peurs et nos désirs prennent le corps et la forme du théâtre ! Où nous racontons le monde qui nous entoure dans les limites du plateau avec ardeur, avec tendresse, avec humour. Où nous donnons la part belle à un théâtre artisanal, vivant, musical et à un rapport de jeu direct entre acteurs et spectateurs. Comment se construit un être humain bouillonnant de rêves aussi grands que ses peurs ? C’est l’axe qui oriente les spectacles mis en scène par Leslie Mitéran, depuis la formation de la compagnie en 2012.

Du 26 au 30 octobre 2020

Stage des vacances de la Toussaint

10h30 – 16h30

Du 26 au 30 octobre, le Plateau 31 réunit vos enfants entre 6 et 16 ans pour une semaine de théâtre et de découvertes culturelles !
Atelier théâtre le matin, puis pique-nique dans les parcs (cité U, Montsouris) si la météo le permet, ou au Plateau 31.
L’après-midi, balade dans Paris ou l'ïle de France à la découverte d'un lieu culturel.

Attention, le nombre de places est limité, inscrivez-vous vite !